Les enfants du monde

Connecting children: Faire correspondre les petits écoliers de par le monde, leur apporter l’envie de découvrir et d’apprendre, et apporter un coup de pouce aux plus démunis.

 

1.Création de l’association de faits

 
Association de faits depuis janvier 2008 Connecting Children est une « association de faits » fondée par quatre amis rêvant de refaire le monde, Nathalie,Isabelle, Jean et Frédéric. De discussions passionnées aux actes concrets, le pas est franchi durant l’été 2007 avec comme objectif, une cause ambitieuse qui leur tenait à cœur : faire correspondre les petits écoliers de par le monde, leur donner l’envie de découvrir, d’apprendre, et apporter un coup de pouce aux plus démunis. D’autres amis ont vite rejoint le noyau dur, chacun apportant son expérience et ses compétences.

2.Objectifs de l’association

 
L’association remplit 3 objectifs :

  • Correspondance entre des enfants belges et enfants d’un pays choisi
  • Action aide matérielle dans un pays choisi
  • Offrir des moments de bonheur aux enfants (correspondants).
3.Philosophie

 
Un membre Connecting Children est une personne motivée, disponible et elle doit être prête à faire face à différentes situations (financière, logement dans des conditions parfois épouvantables, un cœur bien accroché, esprit aventurier,…)Le moindre bénéfice de l’association est reversé pour le projet et ce bénéfice ne sera jamais reversé en cash lors d’un projet c’est-à-dire que nous nous engageons nous même à acheter les marchandises et/ou à financer une construction.Le bénéfice de l’association ne sera jamais reversé à un membre de l’association. Celui-ci s’engage comme bénévole et assure ses propres frais (déplacements, voyages, logements, repas, …). Exception : si un sponsor souhaite participer à des frais précis pour les membres, le montant sera reversé aux différents membres participants au projet. Nous voulons avant tout un esprit d’équipe, de solidarité et d’amitié, il n’y a pas d’ambition à l’agrandissement de l’association.Nos projets sont réalisés de façon « one-shot ». Cela permet aux membres de découvrir différentes cultures ainsi que de créer moins de risque de corruption avec les partenaires (suites à différents échos d’autres fondations), cette technique permet d’agir en peu de temps et leur donner un maximum d’outils afin que ceux-ci s’auto-développent grâce à notre coup de pouce et ne deviennent pas des « assistés »